mercredi 15 janvier 2020

Essai:la BD ivoirienne de Christophe Cassiau-Haurie avec la collaboration de Koffi Roger N'guessan

De Christophe Cassiau-Haurie

Bonjour à tous, ci-joint un projet de couverture et de 4ème de couverture pour mon futur essai sur la BD Ivoirienne (à sortir pour mars). Ce travail a été conçu par Koffi-Roger (qui collabore à l'ouvrage également), l'éditeur fera peut-être un choix différent. En tous les cas, j'ai hâte que cela sorte, cela fait 4 ans que je n'ai rien sorti en tant qu'essai sur la BD en Afrique (le Cameroun).

mercredi 13 novembre 2019

Egocospic 16

J’ai le grand plaisir de vous dévoiler la couverture du nouvel EGOSCOPIC qui sort dans une dizaine de jours. Une couverture tirée d’un dessin de mon ami Remy Cattelain.
La maquette est signée de Nick Butch sans lequel ce 16eme numéro n’aurait pas vu le jour. Également auteur, Nick a accepté de me rendre cet inestimable service au pied levé.
Forcément ça touche...
Merci enfin à David Foissard qui était en renfort et qui a permis d’assurer la transition. J’ai peu d’amis mais j’en ai des bons !

Pour pré-commander, trop fastoche : http://egoscopic.blogspot.fr/

lundi 11 novembre 2019

Weekend reading!

Weekend reading!

Chaka disponible dans le réseau librairie France Groupe

COUP DE COEUR :

" CHAKA "
D'après l'oeuvre de Thomas MOFOLO

Retrace le destin de Chaka, fils adultérin du chef des Ifénilénjas, une petite tribu d'Afrique du Sud. Après avoir été rejeté par les siens, il devient le chef mythique du peuple zoulou et s'oppose à la volonté expansionniste de la Couronne britannique.

Une BD historique des Editions L'HARMATTAN !

DISPONIBLE DANS LE RESEAU LIBRAIRIE DE FRANCE GROUPE !

PRIX : 6 300 FRS !

dimanche 21 juillet 2019

Avis d'un lectrice Paris vaille que vaille

Marie Bebee   

Effectivement, cette chronique est magnifique ! Très bien écrite, elle décrit exactement le contenu du livre sans pour autant dévoiler l'histoire de la jeune Marie-France... Je suis entièrement d'accord avec ce qui est dit! ...Les péripéties que traverse cette jeune fille ne sont hélas pas uniquement "une histoire" mais bel et bien le reflet de la réalité. Certes, ce livre est captivant, plein de suspens mais il devrait être offert à tous les jeunes ou mieux, étudié en classe pour mettre en garde la jeunesse africaine mais pas que. Les jeunes ressortissants d'autres pays qui rêvent d'un Eldorado qui n'existe plus sont également concernés. Qu'ils soient africains, roumains, indiens ou du Moyen Orient, pour ne citer qu'eux, le départ des jeunes pour la France doit être mûrement réfléchi, préparé et éventuellement, il faut accepter de rentrer au pays si l'on n'y trouve pas ce pourquoi on était parti. Bref, un livre agréable à lire (personnellement je l'ai dévoré), une histoire avec des aventures, des rebondissements, mais éducative et tellement d'actualité ! Le reflet d'une réalité pas très reluisante...
Encore une fois... Bravo Roger ! Continue surtout!

Chronique Paris vaille que vaille

Chronique de Amel lee
                                                                               Coucou. Paris vaille que vaille – Koffi Roger Nguessan – 2014 - La migration vaut-elle le prix de la déchéance?
Quatrième de couverture
Marie-France rêve de quitter l’Afrique et de découvrir la France par n’importe quel moyen. Par le biais d’Internet, elle rencontre un Français qui la séduit  et la fait venir en France. Mais le conte de fées va tourner au cauchemar…
Chronique
On peut aussi dire « ou quand la Bande Dessinée flirte avec la réalité« . Ce rêve qui, actuellement, titille une grande partie de la jeunesse Africaine. Marie-France est prête à tout pour réaliser son rêve. Internet l’y aidera. Pour son bonheur? Pour son malheur?
Paris vaille que vaille nous narre une misère sociale et humaine. Le rêve d’un ailleurs meilleur. Ne dit-on pas que l’herbe est toujours plus verte ailleurs? Peut-être une utopie? Marie-France se battra pour aller dans son eldorado. Armée d’un matérialisme et d’une naïveté à toute épreuve, elle se lance à corps perdu dans ce qu’elle pense être sa chance. Sa seule chance de réussite.
Les planches sont en noir et blanc. Ce qui renforce le côté dur de l’histoire. Les discours sont très réalistes. C’est une Bande Dessinée qui, je l’espère, devrait faire réfléchir les candidats au départ. Tous les périples sont abordés et montrent la cruauté des situations vécues par ces candidats à l’eldorado. La cruauté de ce monde qui les accueille. Pourquoi ne pas réfléchir au prix de sa vie? Comment faire pour ne pas prendre des vessies pour des lanternes?
Paris vaille que vaille une histoire qui hurle son actualité. Une histoire qui a toujours fait partie de l’exode humain. « Nos hommes d’ici n’ont aucun respect pour les femmes. Tous des minables! Que Dieu m’en préserve! » pense Marie-France. Les autres hommes sont-ils meilleurs? Ont-ils tous du respect pour la gent féminine? Un rêve peut être rendu cauchemardesque par l’humain pour l’humain. Une histoire qui demanderait à mettre un bémol à chaque fois que quelqu’un rêvera d’aller à Paris vaille que vaille. 

mardi 18 juin 2019

Ecrire un avis

Légère amertume (une histoire du thé)
Elanni, Djaï et Koffi Roger N’Guessan
Légère amertume (une histoire du thé)
2019L’Harmattan BD63 pages

1 critique de lecteur
Avis de Benjamin : "Tiens, voilà du thé, voilà du thé, voilà du thé. Pour les Sénégalais, les Angolais et les Congolais"
Les BD réalisées par des Africains vivant en Afrique sont rarement diffusées en France, aussi on peut se réjouir que l’éditeur L’Harmattan ait une collection où on permet à ces artistes d’un autre continent de s’exprimer.

Ici le sujet est de nous évoquer l’histoire du thé  et en particulier des circonstances de son arrivée en Afrique. C’est par l’ambassadeur anglais, le duc de Buckingham, que le sultan du Maroc, Moulay Ismaël le découvrit et il fut le premier Africain à en boire. On doit être autour de 1710, du fait que le noble anglais en question doit être John Sheffield ; une petite approximation de la date n’est malheureusement pas fournie.

D’autres  espaces et temps sont visités afin de servir prétexte à fournir des informations autour du thé comme plante et boisson : Abidjan 1954, Freetown 1983, l’Océan Indien en 1754, la Chine au moment de la Première Guerre de l’Opium puis à l’occasion des voyages de Robert Fortune (qui ramena des plans de thé pour les faire pousser dans l’Inde britannique) et enfin en 2019 à Pékin. Une Chinoise conte, lors de cette dernière étape, à l’héroïne africaine la légende chinoise autour de la découverte du thé par l’empereur mythique Shennong.  Il est à noter que, quoique un peu maladroite, l’écriture des idéogrammes est correcte tandis que le sens des phrases en chinois est pertinent. Une double-page documentaire illustrée est consacrée à la culture du thé en Afrique. https://livre.fnac.com/a12886951/Koffi-Roger-N-guessan-Legere-amertume